Vietnam

En allant à la rencontre de nos clients, nous avons découvert le Vietnam !

Marchés

Dans la région, pour la région : c’est la formule qu’utilisera tesa dès 2023 pour produire des rubans adhésifs destinés au marché asiatique. Pour cela, le groupe construit une nouvelle usine dans le nord du Vietnam.

Nous allons ajouter un nouveau drapeau sur la carte de tesa : bientôt, nous dirons « Xin chào, Vietnam ! », ce qui veut dire « Bonjour, Vietnam ! » – dans la ville de Haïphong. Le groupe va, en effet, s’installer dans la troisième ville du pays, sur un terrain d’environ 70 000 m². Cela renforcera le positionnement de tesa en Asie, augmentera nettement ses capacités et raccourcira le chemin avec les clients et les fournisseurs. tesa exploite actuellement 14 sites de production dans le monde entier, y compris de grandes usines en Allemagne (Hambourg, Offenburg), en Italie, aux Etats-Unis et en Chine.

Un investissement de 55 millions d’euros

« L’objectif de notre stratégie est de continuer à croître et d’arriver à un équilibre harmonieux entre les régions d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Le marché asiatique des rubans adhésifs connaît un développement très dynamique et nous voulons en tirer profit », explique Norman Goldberg, CEO de tesa SE, qui est une filiale du groupe Beiersdorf. 

« En investissant aussi largement en cette période de pandémie, les actionnaires de tesa donnent un signal fort pour l’avenir. »
Norman Goldberg
Dr. Norman Goldberg, Direct Industries
Norman Goldberg, CEO, tesa

Un pays émergent en Asie du Sud-Est

Avec ses 95 millions d’habitants, le pays au bord de la mer de Chine méridionale offre à tesa les meilleures opportunités pour servir les clients et les marchés d’Asie du Sud-Est et aussi de Chine. De plus en plus de clients très importants, par exemple dans le secteur de l’électronique et de l’automobile, s’installent au Vietnam. Le pays a enregistré une croissance économique de 3,8 % au premier trimestre 2020, malgré la crise mondiale du coronavirus. Avec une moyenne d’âge de 31,7 ans, le Vietnam est un pays jeune et – point important pour tesa – qui compte de nombreux ingénieurs.

Haïphong, Vietnam
« La nouvelle usine au Vietnam permet non seulement d’avoir des capacités supplémentaires, mais aussi d’atteindre nos objectifs de croissance élevés dans cette région qui connaît la croissance la plus forte et la plus rapide au monde. »
Stefan Schmidt
Stefan Schmidt
Stefan Schmidt, Directeur de la chaîne d’approvisionnement, tesa

Des innovations pour les smartphones et les objets connectés

Depuis 2005, tesa exploite en Extrême-Orient une grande usine dans la ville chinoise de Suzhou. Malgré l’agrandissement actuel, celle-ci atteindra ses limites en 2025 et ne sera plus en capacité de répondre à la hausse de la demande. C’est de Suzhou que partent, entre autres, de nombreux rubans de haute technologie destinés aux appareils électroniques, par exemple pour assembler les composants et les écrans dans les téléphones mobiles et les tablettes. Les smartphones peuvent ainsi compter plus de 40 applications d’adhésifs tesa différentes. Le remplacement sans encombre des batteries n’était possible qu’avec un nouveau ruban adhésif tesa (Bond & Detach).

Livraison rapide des clients

« La nouvelle usine au Vietnam permet non seulement d’avoir des capacités supplémentaires, mais aussi d’atteindre nos objectifs de croissance élevés dans cette région, qui connaît la croissance la plus forte et la plus rapide au monde », explique Stefan Schmidt, Directeur de la chaîne d’approvisionnement de tesa et donc responsable de toutes les usines dans le monde. « Le temps de mise sur le marché et l’accès rapide aux fournisseurs locaux de matières premières sont des éléments clés dans un contexte de concurrence internationale. » Dans la première phase qui commencera en 2023, environ 140 personnes devraient travailler dans l’usine.

Un signe important de durabilité

Au Vietnam, tesa investit aussi dans la durabilité : 65 % de la production concernera des adhésifs sans solvant. La société vise la certification avec le standard « LEED Gold », reconnu au niveau international. Elle prévoit, entre autres, l’utilisation de l’énergie solaire et le traitement de l’eau de pluie.

Sous le signe du dragon

Le dragon joue un rôle important au Vietnam. Il symbolise la chance, la sagesse et le pouvoir. On voit partout dans le pays des images et des dessins de dragons. Par le passé, cet animal mythique était le symbole des rois. Les objets qu’ils utilisaient étaient souvent décorés de motifs de dragons. Le dragon est aussi un animal sacré : selon la légende, les Vietnamiens seraient nés de l’union d'un dragon et d'une fée. Il y a mille ans environ, l’animal a donné son nom à la capitale Thang Long, qui signifie « dragon prenant son envol ». Ce n’est que plus tard que Thang Long sera rebaptisée Hanoï.

Dragon

Selon une estimation de 2018, le Vietnam compte environ 95,55 millions d’habitants et sa densité démographique est de 308 habitants au kilomètre carré. Tout en longueur, l’état côtier d’Asie du Sud-Est a une superficie totale de 332 000 km². Il s’étire du nord au sud sur environ 1650 kilomètres et sa largeur est-ouest varie de 600 kilomètres à seulement 50 kilomètres, au centre du Vietnam. Sa capitale est Hanoï. Il y règne un climat tropical plutôt modéré changeant dans le nord, mais tropical au sud. (Source : Wikipedia)