Une invitée spéciale en Allemagne

Personnes

Il est courant que les grandes entreprises envoient leurs employés dans d’autres pays pour leur carrière. Mais l’inverse est également vrai : chez tesa, Nela Ren apporte un point de vue international en tant « qu’impatriée ».

La ville chinoise de Suzhou est située à environ 8500 kilomètres de Norderstedt. Qu’est-ce qui relie ces deux villes ? Toutes deux accueillent un site du spécialiste des adhésifs, tesa : une grande usine de production est implantée dans l’est de la Chine et le siège de la société se trouve dans le nord de l’Allemagne. Nela Ren connaît bien ces deux endroits. En effet, elle a travaillé à Suzhou jusqu’à mi-2019. Depuis, elle dirige un laboratoire pour le développement des rubans adhésifs dans le domaine de la technologie caoutchouc au Centre de recherche de Norderstedt. « Je suis très heureuse d’avoir l’opportunité de travailler ici. Cela me permet d’avoir de nouvelles perspectives et d’obtenir des qualifications supplémentaires », affirme Nela Ren.

Nela Ren
Nela Ren

Nela Ren travaille pour tesa depuis 2006. Elle possède un doctorat en chimie et a commencé sa carrière comme ingénieur process dans l’usine de Suzhou (Chine). Elle a ensuite intégré le service Recherche et Développement, d’abord comme développeur produit, puis comme directrice de l’Application Solution Center. Depuis mi-2019, Nela Ren travaille comme chef de laboratoire du Centre de recherche, au siège de tesa à Norderstedt. Dans son cas, tesa pratique l’inverse du modèle largement répandu de l’expatriation (poste temporaire d’employés du siège dans un autre pays) : l’impatriation.

Un travail entre le développement et les clients


Nela Ren présentait les meilleures qualifications pour cette mission de trois ans. Après des études de chimie et l’obtention d’un doctorat à l’Université de Pékin en 2002, elle débute sa carrière professionnelle au sein de la société américaine General Electrics à Shanghaï. Elle rejoint ensuite tesa en 2006 comme ingénieur process, à l’usine de Suzhou. Après un intermède de trois ans dans une autre société américaine, elle est revenue chez tesa en 2016 pour occuper un nouveau poste sur son ancien lieu de travail : développeur produit pour les rubans adhésifs dans le secteur électronique. En 2018, la chercheuse s’est vue proposer le poste de Directrice de l’Application Solution Center (ASC) pour les régions Grande Chine et Asie-Pacifique, avec 45 personnes à encadrer. L’ASC est un établissement spécial où tesa teste les nouveaux produits avec les clients et développe de nouvelles technologies d’application.

RandD_Laboratoire-001_72dpi

21

nouveaux rubans adhésifs :

c’est avec son équipe de sept développeurs que Nela Ren a pu les lancer sur le marché en 2016, l’année la plus productive de sa carrière.

Une opération gagnant-gagnant

 

 

Lors de son départ pour l’Allemagne, ses supérieurs et le service RH l’ont largement encouragée et soutenue, raconte l’ingénieure chinoise qui est née en Mongolie intérieure. « Ils m’ont ouvert la porte pour que je découvre les processus de travail et la culture d'entreprise au siège », raconte Nela Ren. Bien évidemment, l’entreprise tire aussi profit de son expérience et de son expertise : en tant qu’impatriée, Nela Ren apporte une vision internationale au siège de la société, ce qui est un atout crucial à l’ère de la mondialisation. Ce n’est pas un hasard si on lui a confié un projet spécial : élaborer un concept pour le développement de technologies et de produits dans le cadre d’un projet d’investissement en Asie. « J’ai l’avantage de connaître les employés, les structures et les process au siège et en Asie », explique Nela Ren.

  

 

 

illu_NELAREN_3

« Je suis très heureuse d’avoir l’opportunité de travailler ici. Cela me permet d’avoir de nouvelles perspectives et d’obtenir des qualifications supplémentaires. »

Nela Ren

Directrice de laboratoire au Centre de recherche de tesa

HQ_RandD_Labo-_nouveau-e1585151722735
Depuis mi-2019, Nela Ren dirige un laboratoire pour le développement de rubans adhésifs dans le domaine de la technologie caoutchouc, au Centre de recherche de Norderstedt.

Un enrichissement sur le plan professionnel mais aussi personnel

Malgré toutes les différences entre l’Orient et l’Occident, elle apprécie les points communs dans le vaste monde de tesa : « Nous travaillons de manière structurée, orientée résultats et conviviale », raconte Nela Ren. Pour elle, c’est très enrichissant de faire évoluer les employés et de former des équipes très performantes et dignes de confiance. Si elle avait un conseil de carrière à donner, ce serait que cela vaut le coup de quitter sa zone de confort et d’entrer en territoire inconnu. En d’autres termes : « Suis ton cœur, la vie est courte, alors rends-la spéciale ». Nela Ren trouve son séjour en Allemagne enrichissant non seulement pour sa carrière, mais aussi sur le plan personnel : son mari et ses deux jeunes enfants l’ont suivie à Hambourg. Pendant son temps libre, elle aime jouer au badminton, cuisiner pour sa famille et retrouver ses amis. Elle veut aussi voyager en Allemagne et dans le reste de l’Europe : ses prochaines destinations seront Barcelone et Prague.

Des visages et des histoires

tesa offre des plans de carrière non seulement verticaux, mais aussi horizontaux. Qui sont les employés qui ont réussi en suivant des chemins alternatifs ? Qu’est-ce qui les a motivés ? Quels conseils peuvent-ils donner aux autres ? C’est à ces questions et à bien d’autres que nous répondrons dans une série d’articles sur tesa.insights. Nous dresserons sans ordre défini les portraits variés de ces employés tesa. Informations générales sur tesa en tant qu’employeur :